este pequeno jardim

espaço surrealista

neste momento, refugio de vida e paz

entre les tours, le béton, les fenêtres ( à droite, à gauche et derrière moi).

En face, des dizaines de chemises suspendues qui défilent et dansent dans les airs. Elles me rappellent l’installation Dança Macabra de Christian Boltanski, que j’avais vue à Guimaraes l’année de la FIA.

Je veux revenir ici / là-bas. Leur faire découvrir cet endroit, le partager avec eux.

J’aimerais danser ici.

Secredo, discreto, bienveillant, acolhedor.

Obrigada

 

ps : sur la photo, je suis avec Susana. C’est certainement Pedro qui prend la photo. Nous sommes à Vila Velha de Rodao, en 2012.

Advertisements